Acuelh / Accueil
Editoriau / Editorial
D'aicí e de'n pertot
Sociau / Social
Politica / Politique
Istòria / Histoire
Cartabèu/Bloc-notes
Societat / Société
En revista / En revue
Botica / Boutique
Forum
Contact

   
   

Sociau / Social


Communiqué de Région Provence-Partit Occitan sur la Ligne Nouvelle-PCA
14 / 03 / 2019 69 lu(s) 
Ais-de-Provença, lo 14/03/2019
Mouvement « Région Provence » Fédération provençale du Partit Occitan Fédération Régions & Peuples Solidaires Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96

LN-PCA : La transparence d’un mensonge d’État !

"Le Partit Occitan - Région Provence dénonce fermement la dernière opération de communication et le passage en force opérés par Paris et le Président de Région :

   Alors qu’E. Macron a dit plusieurs fois (01/07/18 à Rennes) que le financement des projets de LGV n’est pas d’actualité, la ministre des transports, Mme E.Borne, renchérit (mardi 5 mars sur France Inter) puis annonce la signature du dossier en soirée. Transparence d’un mensonge assumé par une communication passée en force.
   Alors que R. Muselier s’est engagé sur ce dossier le plus coûteux (25 à 28 milliards selon RFF et la préfecture du Var), initialement estimé à 5 milliards en 2005, ce sont 40% que les Provençaux devront payer en attendant la participation de l’Europe à un tracé qu’elle juge « stratégique ». Tracé qui n’est que le détour dispendieux des « métropoles Sud », pour répondre aux desiderata des trois élus métropolitains. Transparence du mensonge budgétaire démontré.
   Alors que la société civile et les collectifs favorables à un vrai réseau de transports du quotidien se battent depuis plus de 25 ans pour répondre à l’asphyxie routière et à ses pollutions, à la défense de l’agriculture et de l’environnement, R. Muselier, dans une publicité d’un groupe de presse régional, affirme péremptoirement que c’est une « victoire pour l’attractivité et le dynamisme de notre économie régionale. En étant plus accessible, notre territoire est plus attractif. » Attractivité pour un tourisme d’affaires Nord -Sud, certes, mais mensonge pour les usagers de la proximité qui se déplacent entre Nice, Toulon, Aix - Marseille et pour qui les liaisons transversales courtes n’existent pas.
   Alors que l’ouverture à la concurrence et à la privatisation va encore écorner le service public ferroviaire, la ligne Gardanne-Carnoules, jugée non rentable, est abandonnée, la réouverture de la ligne Aix-Rognac aux voyageurs sans cesse reportée. Mais c’est sans doute ce qui permet à R. Muselier de dire que cette infrastructure « permettra de donner un nouvel élan à notre belle Région Sud.»(sic)

Le Partit Occitan s’élève contre cette opération mensongère (elle n’est pas gratuite !) qui nie les vrais besoins des Provençaux. Il appelle à la résistance une opinion trop souvent trompée par les spécialistes de la désinformation et de la démagogie. "
Retorn