Acuelh / Accueil
Editoriau / Editorial
D'aicí e de'n pertot
Sociau / Social
Politica / Politique
Istòria / Histoire
Cartabèu/Bloc-notes
Societat / Société
En revista / En revue
Botica / Boutique
Forum
Contact

   
   

Editoriau / Editorial

RPS : Bastir nòstre endevenidor. Lo Cebier N°222- Setembre- Octòbre de 2019

09 / 09 / 2019 

              Regions e Pòbles Solidaris
      Sus lo pontin exagonau e internacionau,
              bastir nòstre endevenidor

   Debats, escambis, presas de paraulas. Mièlhs qu’una ONG qu’esconde son nom, R. & P.S., partit de biais nòu, a pas agut leis onors de la premsa exagonala. Lo silenci es d’òr per lo clan Macron e son contraròtle mediatic. Son « girondisme » farlatat s’es ben gardat de durbir pòrtas e fenèstras de la macronia jupiteriana. Lo mecanò centralista contunia de cavar lo  clotàs dau secrèt e de l’engana estrategica de pertot : territòris tutelaris,  « reformas » socialas  d’en darrier (retiradas rebutadas, fausseis estatisticas dau chaumatge, parpela d’agaça per leis ensenhaires constrenhs au meriti), reforma institucionala que ven amb la reduccion deis elegits e un percentatge carculat en auça per la proporcionala,  rampeladas de mesuras ecologicas sensa deguna aplicacion fàcia au cambiament climatic. Paraulas, paraulas… La retencion politica es a cima entre Philippe e Macron,  especialistas dau mai disent e mens fasent. La societat civila serà encara mai esquichada per lo « reformisme » dau ni drecha-ni gaucha dei captaus (a drecha tota !) que la mania obsessionala dau poder es de se ficar en plaça, ribon-ribanha.

   Pasmens, en Aiacciu, s’es auvit de proposicions dei mai concrètas per cambiar aquela societat qu’avança de recuelons. Premier, per una intrada sociala sus la pauretat en Corsega e lei mejans de la passar dins nòstrei territòris.  D’escambis sus lei cercaires de refugi que fujon guèrras e persecucions a la risca de se negar dins la mar nòstra. D’iniciativas comunalas puei, per mostrar sens esperar, que de solucions de terren pòdon crebar l’uòu amb un anament collectiu e democratic. De l’autonomia de la persona a l’autonomia dei luecs de vida, lo camin es de bastir, cadun dins son caire e de cotria, de solucions nòvas dau viure ensems. Lo temps deis Estats centralistas duradís es pas etèrne, lo temps dei solucions unicas e unifòrmas a passat,  vendrà lo temps dei pòbles renaissents e dei solucions originalas dau sègle Vint Un !

De Catalonha a Corsega, d’Escòcia au País Basco, son de solucions d’autonomia e d’autodeterminacion en marcha. Euròpa se farà per aqueleis iniciativas,  aquela Euròpa  que lo mercat serà pas lo bot de linha e l’omegà de la subrevida dei pòbles. Fin dei « periferias » e dei « regions » administradas ?  Per far avans, l’ALE e R&PS son a de durbir de vias nòvas, valent a dire d’autrei rets per d’autrei centres, per plus marchar sus la tèsta.  A nautrei de l’i trobar tota nòstra plaça, de se bolegar amb fòrça volontat e imaginacion. Aicí e ara, tala e quala es subretot la solucion occitana.

                                                                                                 Gerard TAUTIL
Traduccion : http://locebier.free.fr

-----------------

Regions et Peuples Solidaires
Sur la scène hexagonale et internationale,
Construire notre avenir

Débats, échanges, prises de paroles. Mieux qu'une ONG qui cache son nom, RPS, un parti de type nouveau, n'a pas eu les honneurs de la presse hexagonale. Le silence est d'or pour le clan Macron et son contrôle médiatique.Son "girondisme" frelaté s'est bien gardé d'ouvrir portes et fenêtres de la Macronie jupitérienne. Le mécano centraliste continue de creuser le trou du secret et de la ruse stratégique à tous les niveaux : territoires sous dépendance, réformes sociales refoulées (retraites, fausses statistiques du chômage,bricoles pour les enseignants contraints au mérite...),réforme constitutionnelle à venir qui privilégie la réduction des élus et une proportionnelle plus élevée,déclarations de mesures écologiques sans application face au changement climatique. Paroles, paroles...La rétention politique est au plus haut entre Philippe et Macron, spécialistes du plus disant et du moins faisant.La société civile sera encore plus réprimée par le "réformisme" du "ni droite -ni gauche des notables (à droite toute!) dont la manie obsessionnelle du pouvoir est de se maintenir à tout prix.

   Pourtant on a entendu à Ajaccio des propositions des plus concrètes pour changer cette société qui avance à reculons...Tout d'abord par une réponse sociale à la pauvreté en Corse et les moyens de la dépasser dans nos territoires respectifs.Des échanges ont eu lieu sur les "chercheurs de refuge" qui fuient guerres et persécutions au risque de se noyer dans Notre Mer. Ensuite par des initiatives communales , sans attendre, pour montrer qu'il est possible de créer des solutions pour vivre ensemble, chacun dans son secteur et solidaires.Le temps des Etats centralistes persistants  n'est pas éternel, le temps des solutions univoques et uniformes doit prendre fin, vient le temps des peuples renaissants et des solutions originales du XXIe siècle.
  
   De la Catalogne à la Corse, de l'Ecosse au Pays Basque, des solutions d'autonomie et d'autodétermination avancent. L'Europe se fera par ces initiatives, une Europe dont le marché ne sera pas l'objectif et l'Omega de la survie des peuples.Fin des "périphéries" et des "régions" administrées? Pour avancer, l'ALE et RPS son en train d'ouvrir des voies nouvelles, de nouveaux réseaux et de nouveaux centres pour ne plus marcher sur la tête. A nous d'y trouver toute notre place, d'avancer avec beaucoup de volonté et d'imagination. Ici et maintenant, telle est surtout la voie occitane.


Leis editoriaus precedents