Acuelh / Accueil
Editoriau / Editorial
D'aicí e de'n pertot
Sociau / Social
Politica / Politique
Istòria / Histoire
Cartabèu/Bloc-notes
Societat / Société
En revista / En revue
Botica / Boutique
Forum
Contact

   
   

Politica / Politique


Communiqué 2e tour : Contre l'extrême droite et le centralisme : convivència e democracia!
29 / 04 / 2017 88 lu(s) 
Ais-de-Provença, lo 28/04/2017
Mouvement Région - Provence,
Fédération provençale du Partit Occitan,
Fédération Régions & Peuples Solidaires
Mel : regionprovence@wanadoo.fr / 06 87 42 62 96



Communiqué de Presse


*Contre l'extrême droite et le centralisme : CONVIVÈNCIA E DEMOCRACIA!


  En plaçant *l’extrême droite en tête* notre région témoigne, une fois de plus, des difficultés et des peurs auxquelles elle fait face. Craintes économiques liées au *chômage*, à la *précarité*, *inégalités sociales et territoriales*, *dualité extrême* entre isolats d’ISF et poches de RSA, *absence d’espaces de rencontres* pour mieux se connaître et partager, *individualisme et enfermement* géographique... cassent un vivre ensemble millénaire. Cette convivialité provençale, sans
clôture, permet pourtant, avec l’Occitan/langue d’Oc comme colonne vertébrale, aux nouveaux arrivants de s’intégrer au cœur des villes et des villages de Provence.

   Menacés par l’étalement urbain, la confiscation des terres, l’appétit des promoteurs, le mal logement, un aménagement du territoire aux mains de technocrates coupés des réalités, en prise avec des réseaux mafieux
et occultes, malmenés par un FN qui pousse à la ghettoïsation des quartiers populaires, les liens sociaux se distendent et ces différences qui devraient nous enrichir sont hérissées en barrières, en frontières infranchissables.

  Parce que nous ne voulons pas de ce monde cloisonné et exclusif, parce que nous refusons cette logique d’affrontement, parce que cette terre méditerranéenne doit rester cet espace de paix et d’accueil qu’elle a
toujours été nous appelons les électrices et les électeurs à rejeter l’extrême droite !

   Même si le vote Macron n’est pas une vraie opportunité politique, nos désaccords sont nombreux : CETA/TAFTA, démocratie territoriale, services publics, diversité linguistique…, même s’il est indispensable de
collectivement *repenser et reconstruire un futur solidaire et mobilisateur, dans l’immédiat, le score du FN doit être le plus bas possible ! Il en va du vivre ensemble, de la démocratie et il n’y a pas d’autre choix : CONVIVÈNCIA E DEMOCRACIA !"


Retorn