Acuelh / Accueil
Editoriau / Editorial
D'aicí e de'n pertot
Sociau / Social
Politica / Politique
Istòria / Histoire
Cartabèu/Bloc-notes
Societat / Société
En revista / En revue
Botica / Boutique
Forum
Contact

   
   

Politica / Politique


Actualitat. Avans-promiera : la Repubica Cinquena, l'i a pron ! Gilbert Brawanski
29 / 03 / 2017 34 lu(s) 
ACTUALITAT

    AVANS-PROMIERA : LA REPUBLICA CINQUENA, L’I A PRON !

   Non-respect de la parole donnée, reniements des principes que l’on a martelés pendant des mois pour se faire élire, dénonciations des médias, valses hésitations des soutiens, refus d’obtempérer aux convocations de la police et de la justice, menaces de représailles contre ces mêmes fonctionnaires. Certains candidats et non des moindres et leurs soutiens ont donné une image déplorable aux citoyens et à la jeunesse ! L’élection présidentielle au suffrage universel rend fou ou au moins fait perdre tout sens commun. Depuis longtemps, nous en avons souligné les dangers. Il est plus que temps de passer à autre chose.

   LA PACHA IÈR  
  « Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître … ».
En occitan, « faire la pacha », c’était conclure un accord en se tapant dans les mains. Le marché, bien qu’oral, était scellé et l’accord engageait irrévocablement la parole des deux parties.
  Présidentielles 2017 aujourd’hui :
En août 2016, le chevalier blanc Fillon déclarait : "Il ne sert à rien de parler d'autorité quand on n'est pas soi-même irréprochable" - et "Avoir une haute idée de la politique signifie que ceux qui briguent la confiance des Français doivent en être dignes".
Janvier 2017 : "Il n'y a qu'une seule chose qui m'empêcherait d'être candidat, c'est d'être mis en examen"
1er mars : "Je serai convoqué le 15 mars par les juges d'instruction afin d'être mis en examen…..  Je ne me retirerai pas. J'irai jusqu'au bout …."
Paroles, Paroles !!

   LA PACHA TOTJORN
Primaires de la "Belle Alliance Populaire" : Chaque candidat-e non-désigné-e devait s’engager à prendre une part active dans la convention d’investiture en soutenant le-a candidat-e investi-e.
Paroles, Paroles, Paroles !!!
  
   QUAND MARINELLA REDEVIENT LE PEN
  Pour poursuivre sa progression et séduire les électeurs, Marinella avait décidé de jouer patte de velours et de se présenter comme le meilleur défenseur du service public qualifié de "trésor national". Ces derniers temps, les intentions de vote FN chez les fonctionnaires de catégorie C progressaient.1  Convoquée par la police et par les juges d’instruction qui désiraient l’entendre sur l’affaire des assistants d’eurodéputés du FN, Marine le Pen a refusé d’obtempérer. Lors de son meeting de Nantes, elle a même ouvertement menacé les fonctionnaires de police et les juges de représailles si elle accédait au pouvoir.
Le bal des fonctionnaires : 2 pas en avant   ...  3 pas en arrière  …
1. Voir études du CEVIPOF, centre de recherches politiques de Sciences Po.

   INDIGNATION D’UN AVOCAT …
  Ce 2 mars, Me Ivan FLAUD, avocat à Valence, a surpris son monde. Lors de sa plaidoirie, Il se demandait s’il n’allait pas conseiller à ses deux clients qui comparaissaient pour des délits en comparution immédiate, de se présenter à l’élection présidentielle. Et comme pour M. Fillon, il demandait au tribunal de bien vouloir suspendre son action contre ses clients, le temps que les électeurs se prononcent. De même, il signalait que la semaine précédente, il annonçait à un jeune, convoqué par les gendarmes, qu’il fallait absolument s’y rendre. Une demi-heure plus tard, il apprenait que Mme le Pen refusait de se rendre à une convocation devant les policiers.
… contre la justice à deux vitesses.2  

2. Vous pouvez écouter l’interview de Me FLAUD sur le dauphine.com - http://www.ledauphine.com/drome/2017/03/02/attaques-contre-la-justice-un-avocat-s-indigne

  80 ELEVEURS ARDECHOIS NE BENEFICIERONT PLUS DE L’ICHN
L’ICHN, Indemnité Compensatoire de Handicap Naturel est attribuée aux paysans des communes situées en zones défavorisées (montagne, piémont, …). Le 28 février, une cinquantaine d’agriculteurs de la Confédération Paysanne manifestait au salon de l’agriculture, contre la modification du zonage de l’ICHN. Si des éleveurs du sud de la Dordogne, de l’ouest du Gers, du Jura et du centre du Tarn-et-Garonne étaient réintégrés, d’autres, dans le sud de l’Ardèche, le nord du Gard, les Deux-Sèvres et dans de nombreuses zones de l’ouest occitan ou encore du Var restaient toujours exclues. Des éleveuses ardéchoises ont interpellé le ministre pour lui demander "pourquoi selon ce nouveau zonage, les agriculteurs de la plaine de Caen ou du bassin parisien, territoires agricoles pourtant extrêmement riches, vont être indemnisés, tandis que les éleveurs de 74 communes ardéchoises seront purement rayés de la carte ? "
Aidons  les zones défavorisées de Normandie et du Bassin Parisien !
  
3. Enveloppe de l’ICHN : 928 M€ en 2015 soit 70 €/ha par agriculteur jusqu’à 75 ha. Plus d’1 milliard d’€ en 2017.

Gilbert BRAWANSKI

Retorn