Acuelh / Accueil
Editoriau / Editorial
D'aicí e de'n pertot
Sociau / Social
Politica / Politique
Istòria / Histoire
Cartabèu/Bloc-notes
Societat / Société
En revista / En revue
Botica / Boutique
Forum
Contact

   
   

D'aicí e de'n pertot


FORUM D'OC- GuyREVEST, Président et Majoral du Félibrige : discours sur la Communication
29 / 03 / 2017 32 lu(s) 
POLITICA CULTURALA
FORUM D’OC

  Convencion dau Forum, (Pertús, Vauclusa -18/03/2017-)

- Discours sur l’état du Forum
Par Guy Revest, majoral du Félibrige


     LA COMMUNICATION, UNE PRIORITE

  «  Le Forum d’Oc est très reconnaissant à la Ville de Pertuis d’accueillir notre Convention, et c’est l’occasion de la remercier pour son engagement en faveur de notre langue. Nos remerciements vont également à l’association Li Reguignaire dóu Luberon de Pertuis, membre du Forum d’Oc, qui s’est chargée d’organiser l’accueil des participants, et qui introduira nos travaux en exposant sa relation avec la municipalité pour la réalisation de leurs projets communs.

   La Ville de Pertuis, celles de La Bastidonne, Meyrargues et La Tour d’Aygues viennent de rejoindre le Forum d’Oc et nous leur adressons toutes nos félicitations ainsi que notre profonde gratitude. Nous allons leur remettre le diplôme qui symbolise la confiance qu’ils nous manifestent, ainsi que les insignes du label « Reconnu garant de l’Oc » dont ils peuvent désormais se prévaloir.

   Vous le savez, nous avons choisi de renvoyer au 14 Octobre prochain notre Congrès qui se tiendra à Forcalquier sous l’égide de la Ville et du Conseil Départemental des Alpes de Haute Provence, membre du Forum d’Oc, pour ne pas interférer avec les restrictions de la parole des élus et des administrations en période de campagne électorale. Nous avons donc conservé la date prévue pour réunir la Convention, qui est la session de travail annuelle du Forum destinée à faire le point sur les activités des membres du Forum dans les trois chantiers qui correspondent aux trois commissions ouvertes à chacun de ses adhérents. Nous avons choisi de donner comme thème à cette convention : Construire une communication efficace pour le Forum d’Oc, et nous aurons donc à en débattre, non seulement dans la commission « Culture et Communication » qu’elle concerne au premier chef, mais également dans les deux autres commissions, pour les domaines de l’enseignement et de la formation, ainsi que du développement durable en lien avec les pouvoirs locaux.

   Pour nous y aider, nous entendrons deux experts, M. Renaud Savy, qui nous conseillera sur la meilleure façon de mobiliser les outils de la communication numérique, et de Mme. Mireille Benedetti, Conseillère Régionale et présidente de l’Agence Régionale pour l’Environnement, qui nous donnera des pistes pour dynamiser les ressources du Forum au service de notre message commun.
   Ces ressources du Forum, disons-en un mot, c’est vous tous, et ce que chacun d’eux fait pour nos objectifs communs, la promotion de notre langue, la langue d’oc ou langue occitane, dans l’ensemble de notre région. Vous tous, c’est aujourd’hui nos 309 membres, car nous venons d’atteindre exactement ce nombre, 135 associations, 14 entreprises, 20 municipalités et conseils départementaux, 120 adhésions individuelles d’élus, 20 adhésions individuelles d’artistes et sportifs professionnels.

   Si nous avons choisi ce thème de la communication comme notre priorité, c’est évidemment pour l’importance qu’elle revêt dans la société contemporaine. Mais c’est aussi parce que l’ensemble des composantes du Forum sont confrontées à un obstacle sérieux. Notre action se heurte à deux types de détracteurs. Ceux qui considèrent que les langues de France sont des restes d’un passé révolu voué à une disparition rapide et en même temps encore suffisamment nuisibles pour mettre en péril la communauté nationale. Mais, chose plus préoccupante encore, ceux qui, affichant des buts analogues aux nôtres, se sont déclarés nos adversaires par ignorance ou par malveillance, et  répandent des caricatures diffamatoires sur nos objectifs et nos démarches.

   Nous n’avons pas varié à leur égard. A ceux qu’ils égarent de bonne foi, nous voulons leur ouvrir les yeux et nous nous y employons résolument. Avec ceux qui cherchent sciemment à nous nuire, nous ne nous abaissons à aucune polémique qui serait parfaitement inutile et ne ferait que nous dégrader jusqu’au niveau de leurs attaques. Mais nous ne pouvons tolérer que, jusqu’au plus haut échelon de nos élus, leurs mensonges aient trouvé des oreilles complaisantes. Ce n’est pas pour une vaine rivalité d’appareils que nous devons nous mobiliser énergiquement. C’est pour défendre la conviction qui nous unit et nous donne la force d’agir ensemble. Cette conviction, c’est un engagement pour notre langue telle que l’a définie Frédéric Mistral, telle que la tradition mistralienne comme la tradition occitaniste l’ont conçue en Provence comme dans les autres régions des Alpes aux Pyrénées, et telles que l’a déterminée notre  conseil régional dans sa délibération du 24 Juin 2016 : Ainsi, sur l’ensemble du territoire régional se sont développées des langues qui ont su véhiculer jusqu’à nous les traditions et les spécificités culturelles de l’histoire de notre région et de ses divers territoires : le provençal, le gavot ou le nissard. Cette pluralité est la spécificité de notre région dans l’espace de la langue d’oc. La langue d’oc ou langue occitane, dans ses trois variantes régionales, le provençal, le niçard et le gavot, qui ont chacune toute la dignité de langue à part entière dans toutes leurs expressions authentiques, et quelle que soit l’orthographe que chacun est libre de choisir pour les écrire.

   Telle est la base de notre alliance, comme elle se manifeste dans la charte qui définit le Forum d’Oc, et c’est le socle de notre communication qu’il va falloir maintenant intensifier pour rétablir la vérité partout où elle a été dénaturée, et pour développer notre audience dans tous les milieux que nos préoccupations n’ont pas encore suffisamment touchés. »

Guy REVEST, Président du Forum d’OC -  Majoral du Félibrige

Retorn