Acuelh / Accueil
Editoriau / Editorial
D'aicí e de'n pertot
Sociau / Social
Politica / Politique
Istòria / Histoire
Cartabèu/Bloc-notes
Societat / Société
En revista / En revue
Botica / Boutique
Forum
Contact

   
   

D'aicí e de'n pertot


En PAUC de mots. Gérard Tautil
18 / 10 / 2016 79 lu(s) 
En pauc de mòts…

- Le scandale de l'amiante...suite...
Dans mon article sur le scandale de l'amiante, j'évoquais cet oléiculteur varois, ancien marin,  atteint du cancer de l'amiante. Deux séances de chimiothérapie inutiles plus tard et juste avant de s'engager dans un nouveau traitement d'immunothérapie, il est décédé, début août, laissant une épouse désemparée, des enfants attristés et sa campagne qu'il aimait tant : pêchers, abricotiers, oliviers... Le domaine de Gandelon  ne produira plus d'huile d'olive. SF.

- L’arbre et la forêt. Deux des quatre réacteurs de la centrale de Tricastin sont à l’arrêt. EDF se demande s’il ne va pas falloir stopper les deux autres.  La cuve du futur réacteur EPR de Flamanville est considérée comme suspecte en raison d’une concentration de carbone supérieure aux normes établies. L’ASF, chargée de la sécurité, craint un choc thermique répercuté sur la fragilité de la cuve. C’est surtout la dernière expertise faite par Greenpeace qui tire une fois de plus la sonnette d’alarme : elle considère que 32 réacteurs sur 58 ne sont plus en sécurité et demande leur arrêt. Les réacteurs 3 et 5 de Tricastin seront-ils le signal de remise en question de la filière nucléaire ? On peut (lucidement) en douter. Le centralisme gauche-droite du tout nucléaire-électrique a encore de beaux jours devant lui.

- Aqueu de còp ! La Marion Le Pen-Maréchal, interrogée à BFM télé sur le nombre de Provençaux en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a été prise de cours sur leur nombre exact, jugeant qu’ils devaient être « autour de 2 millions ». Il est vrai qu’entre ses quelques virées de Paris à Carpentras, l’exotisme provincial lui a fait oublier les 3 autres millions dont certains ont dû voter pour elle. Ils apprécieront l’à peu-près de leur responsable politique dont, dit-on, la présence aux plénières et aux commissions de la Région va être suivie avec l’attention qui s’impose pour une parachutée. Coma que siegue, lei questions a l’òrdre dau jorn se fan en francés, es crespinada la françiliana Marion LP-M que desconois la lenga d’òc !

- Lapsus linguae sarkosista e parlar verai. Mais il y a pire dans le persiflage et le dérapage incontrôlé. N. Sarkosy, le 5 septembre, à l’université des Républicains de La Baule, a parlé vrai, même s’il s’est contredit en trois arguments successifs : "Dans l'identité française à laquelle je crois, il y a quelque chose que je suis très attaché (sic), c'est que la France, de toute éternité, a toujours été du côté des opprimés et toujours été du côté des dictateurs, toujours été du côté de celui qui était jeté en prison car il croyait dans ses idées". Pourquoi  les médias n’ont-ils pas relevé cette déclaration publique, ensuite tweetée ? A fòrça de vouguer tot dire, confusion e excès, de còps que l’a, menan a dire lo verai…

- Fòra de Marselha lei 600 migrants esperats (sic) ! Es la mocion de S. Ravier, conse F.N. dei 13/14 ens arredoniments de la ciutat foceana. A presentat sa mocion anti-immigrats au darrier conseu municipau sens trantalhar ( serà presentada dins cada comuna provençala onte lo F.N. es present). Mentre que la landa de Calais es a mand d’èstre rasada e que  de migrants serián despartits per despartament (chifras oficialas ?)… D’autre caire, fau remembrar tanben que lei Roms son forabandits d’a-s-Ais tanben, sensa solucion de lotjaments, es la politica de Dòna Joissains ; mai leis associacions son a de faire un recors que podriá faire jurisprudéncia. Fin finala, la politica d’asile governamentala refusa ara 80% dei demandaires d’asile còntra 20% fa dètz ans. Quina es la posicion mai progressista ò mai reacccionària d’aquelei tres gestionaris-responsables de la politica d’immigracion ?

- BÈUCAIRE, TÈRRA D’ARGENS. Quand le FN se mêle de culture,  la censure est au rendez-vous. J. Sanchez, maire F.N. et aussi 1er adjoint à la culture de Beaucaire, vient d’interdire la Crozada, pièce créée par le chercheur et écrivain écossais Patrick Hutchinson sur la croisade en Occitanie provençale, sous prétexte que le réalisateur a fait appel à des musiciens et chanteurs pratiquant le rap et le slam. L’hypocrisie évidente et l’argument selon lequel cette création ne rassemblerait pas davantage de spectateurs qu’à Aix (où un public nombreux a applaudi ce spectacle de qualité) sont des faux fuyants pour ne pas rappeler un épisode peu glorieux de la conquête française en pays occitan. J. Sanchez, défenseur patenté du patrimoine « national-communal », qui dit ne pas vouloir choquer ses administrés, a réquisitionné le château témoin de cette défaite, lui préférant le groupe celto-arlésien « Condor » ! Ce nom ne vous rappelle-t-il pas quelque chose ? Il y a des similitudes d’histoire qui font pencher la balance en faveur d’un rappel conforme aux origines celtiques (gauloises), de la geste de Ch. Martel et à l’imagerie de la pucelle d’Orléans… Là est sans doute le vrai patrimoine provençal à Beaucaire pour son adjoint à la culture. Nationalisme impérial et xénophobie, c’est la stratégie du F.N..

Des chiffres et des mensonges. Le FN, véritable « boite à idées », crie à qui veut l’entendre que l’immigration est le dernier fléau de la nation gallo-franque dont il est le garant et l’héritier direct… Un récent relevé fait par Alter-éco démontre, au contraire, que la France, sur 30 pays situés dans le cadre européen ne se place qu’en 20e position du phénomène migratoire et qu’elle voisine les dix derniers, peu concernés comme la Lituanie, l’Estonie, la Roumanie… Les pays nordiques sont les plus accueillants et la Suède, compte tenu des populations reportées, reçoit 12 fois plus de migrants que la France. Il est vrai que la France des Droits de l’homme et du citoyen a plafonné son accueil à 30 000 entrants, tandis que l’Allemagne, malgré les difficultés que rencontre cet accueil, a accepté l’ouverture de ses frontières à 900 000 femmes, enfants et hommes fuyant les guerres et la misère. Autres chiffres qu’il faut rappeler : au XIXe siècle, les migrations dans le monde s’élevaient à 10% de la population mondiale, alors qu’elles ne représentent aujourd’hui que 1%... Dénonçons autour de nous les (très) gros mensonges et la stratégie de la peur du F.N et de la droite extrême.

Gérard TAUTIL

Retorn