Acuelh / Accueil
Editoriau / Editorial
D'aicí e de'n pertot
Sociau / Social
Politica / Politique
Istòria / Histoire
Cartabèu/Bloc-notes
Societat / Société
En revista / En revue
Botica / Boutique
Forum
Contact

   
   

Societat / Société


Aix-en-Provence : Gardarem Rambot !
10 / 10 / 2017 117 lu(s) 
AIX-en-Provence. Gardarem RAMBOT !

Les conclusions de la seconde enquête publique concernant le projet de parking sous le parc Rambot sont sans appel. Dangereux pour les nappes phréatiques, en contradiction avec le Projet d’Aménagement et de Développement Durable et le Plan de Déplacements Urbains, nuisible pour la qualité de l’air et la santé publique, en reniement du legs Rambot… ces arguments, et tant d’autres, viennent fonder le second avis défavorable du commissaire, enquêteur.

On peut lire sur le site de la ville : « il est rappelé que l’avis formulé par le commissaire enquêteur n’est pas un avis conforme : Il s’agit d’un avis personnel basé sur son analyse des observations déposées lors de l’enquête publique. » C’est pourtant la ville qui a voulu et organisé l’enquête et le tribunal administratif qui a désigné le commissaire enquêteur. Il est particulièrement grave d’affirmer, sans autre forme de procès, qu’une procédure tout à fait régulière serait non conforme. Parce que les conclusions ne sont pas celles attendues et alors qu’on a mobilisé, une seconde fois, l’argent des aixois la ville jette l’opprobre sur un élément déterminant de la démocratie communale !

Certes, le Conseil Municipal sera prochainement saisi sur ces conclusions. Mais dans ce dossier et alors que tous les éléments, de droit comme de fond, plaident pour un abandon d’un projet dangereux et redondant, on ne peut que constater l’acharnement d’une Mairie totalement fermée et sourde aux appels et avis de tous ceux qui, comme le commissaire enquêteur, on réellement examiné le dossier.
Nous appelons la population à amplifier la mobilisation contre ce « grand projet » plus inutile que jamais.

Pour le Partit Occitan, Hervé GUERRERA,
Conseiller Municipal. Le 14/Septembre/2017
Retorn